Armée de Terre : une éclaircie dans une zone d’ombres

C’est la bonne nouvelle de cette veille de Réveillon : Romain Le Roux, 25 ans, a retrouvé une équipe professionnelle. Il faisait partie des coureurs directement touchés par l’arrêt brutal de l’Armée de Terre. Mais cette bonne nouvelle n’efface pas la colère qui gronde, suite au mépris assumé des instances.

Romain Le Roux peut être un homme heureux : le jeune Breton courra bien l’année prochaine… Et en plus, chez les pros. Il est pour l’heure le seul coureur de l’équipe cycliste de l’Armée de Terre à avoir retrouvé une place au sein du peloton professionnel. Il faut dire que le timing était assez compliqué, voire impossible, à négocier.

En effet, les membres de l’équipe de l’Armée (coureurs + staff) ont appris l’arrêt définitif de leur formation… fin novembre. A peine deux mois avant la reprise des courses. Un coup de massue pour ces jeunes, ou pères de famille, qui donnaient une si belle image de notre instance. L’équipe cycliste de l’Armée de Terre véhiculait de bonnes valeurs auprès du public. Mais ce qui est fait et fait, et malheureusement, l’heure n’est plus au débat.

Quoi qu’il en soit, Romain Le Roux a eu l’idée de créer une cagnotte participative. Le but : récolter plus de 40 000 euros, afin de pouvoir vivre de sa passion encore une saison. Après plusieurs semaines de campagne, l’ancien vainqueur du Bousquet a réussi à obtenir la somme demandée. L’équipe de Fortuneo Oscaro n’est pas restée insensible à cette action, et a donc embauché le jeune homme de 25 ans pour 2018.

armee10

Cette bonne nouvelle arrive au lendemain d’une nouvelle provocation de la part de l’Armée. En effet, la LNC, la FFC et les instances militaires devaient se réunir officiellement hier, afin de discuter du sort des coureurs et du staff. L’objectif était de trouver une solution pour que ceux-ci ne se retrouvent pas sans rien, à seulement quelques jours du début de saison. Mais aucun représentant officiel de l’Armée de Terre n’a daigné faire le déplacement. Ils avaient les cartes en main pour sauver les carrières de ceux qu’ils ont fait sombrer, mais n’ont rien fait.

Cette indifférence, ce mépris pour une équipe qui a porté haut et fort les couleurs de l’Armée et représenté ses plus belles valeurs, est choquant.

« Voilà l’image qu’aujourd’hui l’Armée française nous donne d’elle-même ».

L’UNCP a publié un communiqué pour dénoncer cette situation des plus inquiétantes :

« Par un communiqué laconique le Ministère des armées avait fait savoir il y a quelques semaines que son équipe cycliste route voulue par Jean Yves le Drian alors ministre de La Défense ne serait pas reconduite en 2018.
Depuis cette annonce les 15 coureurs concernés attendent des informations sur leur devenir à la fois sportif et professionnel mais ils n’ont trouvé au sein de l’armée aucun interlocuteur susceptible de répondre à leurs interrogations légitimes.

Le monde du cyclisme professionnel s’est ému de cette situation.

A l’initiative de la LNC et de la FFC une réunion a été programmée le 22 décembre à Paris, en concertation avec l’armée afin d’examiner les solutions que cette dernière pouvait proposer pour l’avenir de ses coureurs qui à 10 jours de la nouvelle saison sportive n’ont toujours aucune perspective professionnelle.

Le jeudi 21 décembre à 20h l’armée faisait savoir qu’elle ne serait pas présente à cette réunion alors même qu’elle est seule responsable de cette situation extrêmement confuse et préjudiciable aux hommes qu’elle a engagés.
La LNC, la FFC, la Commission Paritaire du cyclisme professionnel, ont respecté leur engagement et ont été présents à la réunion prévue; seule l’armée a été défaillante et a fuit ses responsabilités manifestant ainsi son mépris pour ses coureurs et son manque de considération pour le cyclisme professionnel français.

Évidemment aucune disposition n’a pu être prise, le principal interlocuteur étant absent.
Il semblerait néanmoins qu’une entrevue avec la Ministre des armées, les présidents de la LNC et de la FFC pourrait avoir lieu… le 9 janvier prochain.

L’UNCP s’indigne face à tel comportement. Elle l’estime indigne de l’armée française, de l’honneur et du respect de l’engagement qui devraient être ses valeurs.

Les coureurs et le staff qui les accompagne ont été exemplaires tout au long de la saison finissant meilleure équipe de 3ème division. Ils ont fait briller les couleurs de l’équipe cycliste militaire et du drapeau tricolore qu’ils portent fièrement sur leur maillot. Indiscutablement ils méritaient une toute autre considération de la part de l’Etat français.

A l’heure où l’on préconise de faire chanter la Marseillaise aux enfants de la Patrie, que le respect d’autrui devient une vertu citoyenne, voilà l’image qu’aujourd’hui l’armée française nous donne d’elle-même ».

Publié par

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s