A la rencontre de… Miguel Indurain

Aux passionnés de vélo qui lisent mon site, il vous est impossible de ne pas connaître Miguel Indurain. Quant aux autres, malgré les suspicions et la période trouble des années 90, on ne peut que respecter un palmarès fort de cinq Tours de France, un titre olympique, un titre mondial, et deux Tours d’Italie…

Autant vous dire que j’étais fortement intimidée devant ce mythe du cyclisme, qui pourtant transpire la modestie… et la discrétion. Pas un mot plus haut que l’autre, pas d’envolée lyrique ; rencontre avec « le Roi Miguel ».

Miguel Indurain, vous êtes le seul coureur à avoir réalisé deux années de suite le doublé Giro – Tour de France (1992 – 93). Que pensez-vous de la tentative de Christopher Froome ?

Je pense que ça va être très difficile. C’est un projet très ambitieux, qui demande une préparation pointue. Pour tenter de gagner les deux la même année, il vous faut une bonne expérience des Grands Tours. Froome va le tenter cette année. Il a l’expérience qu’il faut pour s’y risquer, et il sait comment se préparer en conséquence. L’entraînement va devoir être minutieux et bien pensé. Mais ça va être très difficile.

Il faut dire que le cyclisme a bien changé depuis que vous avez arrêté votre carrière, il y a vingt ans…

C’est sûr que le monde du cyclisme a bien évolué. Il s’est beaucoup développé. Avant, il y avait les trois Grands Tours, et les classiques. C’étaient les principales épreuves de la saison. Et le peloton était dominé par les Italiens, Espagnols, Belges et Français. Maintenant c’est plus ouvert. Il y a plus de nations dans le peloton qui peuvent jouer les premières places. Et même au niveau du calendrier, désormais il y a des courses importantes en Australie, en Amérique du Nord, du Sud, en Asie, en Afrique… le cyclisme s’est internationalisé, c’est une bonne chose.

Assos_S7_Antton442.jpg

Et même au niveau du matériel, non ?

Ha ça… Rien qu’au niveau des maillots, ça n’a rien à voir. L’invention du lycra est une très bonne chose. Maintenant, quand vous transpirez dans votre maillot, ça n’a rien à voir. Les coureurs d’aujourd’hui roulent avec des tissus très techniques, qui permettent de rester au chaud quand il fait froid et que les conditions climatiques sont compliquées, mais qui peuvent aussi être agréables à porter quand il fait plus chaud.

Est-ce que vous roulez toujours ?

L’hiver je ne roule pas. Je vis à Pampelune moi, et l’hiver à Pampelune, il fait… trop froid (rires). Je n’aime pas le froid. J’aime rouler quand il fait chaud moi. Alors l’hiver je ne fais rien, je l’avoue, mais en février, mars, je reprends petit à petit, je fais quelques kilomètres. Pas beaucoup hein, mais quelques kilomètres quand même.

Assos_40_aniversario-83

Est-ce que vous avez des conseils à donner à la débutante que je suis, ou aux lecteurs de ce site ?

PROFITE ! Petit à petit cours de plus en plus longtemps, augmente petit à petit le dénivelé… si tu n’avais qu’un conseil à retenir, c’est que quand tu commences le vélo, n’essaie pas de brûler les étapes, ne va pas trop vite ! Commence par rouler tranquillement, avec un rythme que tu peux tenir longtemps. Ça ne sert à rien de commencer trop rapidement pour lâcher prise ensuite. Il vaut mieux aller plus doucement, mais progresser petit à petit. Mais surtout profite, amuse toi, roule sur des jolies routes, c’est un beau sport.

C’est un beau sport, mais qui demande d’énormes sacrifices au plus haut-niveau tout de même…

Tous les jours tout le monde, et ce quelque soit son travail, doit réaliser des choses difficiles, faire face à des épreuves. Moi je devais rouler, c’était mon métier. Tous les sports sont durs à pratiquer au plus haut-niveau. Moi, j’aimais le vélo, et je l’aime toujours, pour la liberté qu’il procure quand tu roules, pour la montagne, quelque soit les conditions météos…j’avais et j’ai toujours mes amis dans ce milieu aussi. J’aime ce sport et donc ces conditions de travail parfois difficiles ne me dérangeaient pas. C’était comme ça.

24879204_1475365959179827_1609299792_o

Publié par

6 réponses sur « A la rencontre de… Miguel Indurain »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s