J’ai testé… la monodiète de trois jours

On en entend parler depuis plusieurs mois… La monodiète est très à la mode en ce moment, tout comme les régimes sans gluten, ou l’alimentation vegan… Ces trois « méthodes » sont SAINES quand elles sont bien faites. 

Après une course complètement ratée dimanche, j’avais besoin de faire quelque chose pour marquer le coup, en plus de continuer l’entraînement. J’ai aussitôt pensé à faire une monodiète de trois jours, à ne manger que des pommes. Le but de ces trois jours n’était pas de PERDRE DU POIDS. Ne vous lancez pas dans une monodiète avec cette intention, car ça ne servirait à rien, ce n’est pas du tout l’objectif…

Le but premier de cette monodiète, c’est de faire de la détox : avec ces trois jours, je vais permettre à mon organisme d’éliminer toutes les toxines que j’ai pu accumuler ces dernières semaines. En faisant cela, en ne mangeant qu’un seul aliment pendant trois jours, je vais permettre à mon système digestif d’être complètement nettoyé.

Avec 3.6 KILOS de pommes dans la cuisine (oui, la caissière du Franprix en bas de chez moi m’a prise pour une folle), je me suis lancée.

giphy (4)

 

JOUR 1 : L’EUPHORIE DU DEBUT

5h45 : réveil en douceur. Aujourd’hui, c’est journée de travail à Francetv, mais c’est surtout ma première journée à ne manger que des pommes. Je pars à jeun pour le travail, avec cinq pommes dans le sac à main.

8h30 : déjà une heure que je suis au travail. Première pomme en guise de petit déjeuner. Comme dirait un certain FP, « ça plaît ».

giphy (5)12h00 : l’heure fatidique. Mes collègues vont à la cantine. Pour ne pas être trop tentée, je préfère rester au bureau à manger mes deux pommes. Juste à côté, d’autres collègues ont emmené leurs sandwiches. Je vous promets que je n’ai jamais autant senti l’odeur du jambon beurre. Je prends mon temps pour savourer mon repas. La faim ne se fait pas trop sentir.

15h : fin du travail. J’en suis à ma 4e pomme, dans le tram qui me ramène à la maison.

20h : ma coloc est rentrée du travail. Elle et un copain passé dîner mangent une bonne  quiche maison. Le fromage de chèvre me fait saliver. Pour changer un peu et surtout ne pas craquer, je m’autorise un cube de bouillon dans de l’eau chaude. Histoire de boire avec au moins un peu de goût. Deux pommes pour le dessert, et pour bien terminer la journée…

giphy (3).gifBILAN de la première journée : je ne suis pas une grosse mangeuse de base, alors six pommes et un bouillon d’eau chaude, ça me suffit pour cette première journée. Pour l’instant je ne ressens pas grand-chose…ni les bienfaits, ni les effets que peuvent causer ce semi-jeûne. Allez, vivement demain !

 

JOUR 2 : LE JOUR LE PLUS LONG

5h45 : nouveau réveil matinal pour cause de nouvelle matinée à Francetv. Quelques petits vertiges, mais ça va. Je m’attendais à pire.

8h30 : deuxième petit-déjeuner avec une pomme. Je commence à être lassée de ne manger que ça, mais contrairement aux autres fois, je ne veux pas craquer. Même si je sais que la machine à café n’est pas loin… et les gâteaux non plus.

12h00 : nouveau déjeuner au bureau, devant mon ordi. Je n’arrive à manger qu’une pomme cette fois. Je la finis limite écoeurée, mais je me force. Autant j’ai des petites migraines, autant je n’ai pas du tout faim. Ce qui me rassure, je m’attendais vraiment à ce que ça devienne du coup plus difficile.

15h00 : fin du travail, retour à la maison, où je veux aller courir.

giphy (6)18h : il y a ceux qui conseillent de le faire, d’autres qui trouvent ça complètement débile. Plutôt que d’être tentée par ce qu’il y a dans mon frigo, ou de ne rien faire à part regarder des émissions pas franchement intéressantes savamment avachie dans mon canapé, je pars courir. 50minutes et 9,5 kilomètres plus tard, je suis de retour…. ET JE PETE LE FEU. Vraiment, je me sens beaucoup mieux qu’à ma course de dimanche, alors que j’ai le ventre quasi-vide depuis deux jours…

20h : deux pommes pour le dîner. En revanche, je suis complètement cramée. Plus aucune énergie, vertiges, mal de crâne… Je commence presque à regretter mon footing. A huit heures, je suis couchée (ce qui est un exploit). Même pas le temps de regarder TLS !

giphy (1)BILAN de la 2e journée : Pour une fois, je n’ai pas cédé ! Je m’attendais à ce que cette journée passe plus lentement, mais vu que je me suis bien occupée, c’est passé assez facilement. Les maux de tête et la grande fatigue que j’ai pu sentir m’ont juste rappelée qu’il valait mieux faire une monodiète à une période où le planning quotidien est moins chargé… Encore une fois, ma nature hyperactive a pris le dessus, mais avec le recul je pense que c’était une erreur.

3e JOUR : LIBEREE, DELIVREE

08h30 : après une longue nuit, réveil en douceur. Aujourd’hui je ne travaille pas à Francetv, mais je dois me rendre en Bretagne, à Lannion, pour un colloque international sur le journalisme sportif. Une petite pomme pour la route, je jubile parce que je sais que c’était mon dernier petit déjeuner aussi frugal !

12h00 : deux pommes pour le déjeuner. Je n’ai pas du tout faim, et je me sens vraiment en forme. J’ai l’impression que mon corps s’est habitué en fait, et que mon petit mental s’y est fait aussi.

giphy (7)14h46 : départ pour Lannion, avec une pomme dans le sac. A la gare, je suis sans pitié face aux Mc Donalds et Quick que je croise sur la route. Idem pour les petites boulangeries, où je me suis souvent arrêtée par le passé. Clairement, je me sens comme Queen B marchant dans le hall de la gare.

18h28 : arrivée en terre bretonne, dans une ville où j’ai passé trois ans, à étudier le journalisme. Encore une fois je me sens en pleine forme, et je n’ai même pas faim. Les migraines de la veille me semblent tellement loin.

19h40 : alors que je me prépare à passer la soirée sur une scène devant des étudiants et des citoyens lannionnais, pour parler de sport et de mon expérience, petite halte avec les participants du colloque. M’attend… un buffet. Il me reste une pomme. Je craque en plus pour un mini-toast au saumon…Et OK, un MINI MINI éclair au chocolat. Un léger dérapage, qui ne changera quand même pas grand-chose à ma monodiète, qui est enfin TERMINEE.

giphy.gif

BILAN de la 3e journée : Je n’ai eu faim à aucun moment de la journée. Je suis peut-être moins en forme que d’habitude, mais c’est largement faisable. Malgré un dérapage pour le dernier repas, je suis contente de mes trois jours. Pour excuse, je peux avancer le fait que je ne pouvais pas dire non à un buffet fait spécialement pour les intervenants du colloque et moi… ça n’aurait pas été poli de refuser.

BILAN DE CETTE MONODIETE

  • Deux kilos de perdus, mais ce n’était pas l’objectif premier. Je vais les reprendre progressivement, avec ma reprise d’une alimentation saine et surtout VARIEE.
  • Une super forme. Je me sens tellement bien, c’est fou !
  • Un organisme complètement nettoyé
  • Un autre regard sur mon alimentation. Je sais déjà quels rayons je vais désormais zapper la prochaine fois que j’irais faire les courses… Un copain, qui l’a fait la semaine dernière, m’a dit que son rapport à l’alimentation avait complètement changé. Il avait raison.
  • Une motivation débordante pour les prochaines semaines !
  • Bref, un succès…

CONSEILS POUR REUSSIR SA MONODIETE

  • Ne faites pas une monodiète pour perdre du poids. Ce n’est pas le but.
  • Evitez de faire trop de sport pendant ces trois jours. Gardez vos forces. J’aurais dû garder les miennes, ça m’aurait évité d’être aussi faible le 2e soir.
  • Mangez un aliment que vous aimez bien. Une pomme, des raisins… voire du riz (mais sans ketchup hein !)
  • N’allez pas au Mc Do le lendemain ! Faites très attention à ce que vous mangez par la suite, ce serait dommage que ces trois jours ne servent à rien… Alors attendez un peu pour les excès (Noël arrive vite).
  • Certains ne boivent pas du tout pendant les trois jours. J’avoue que c’est le fait de boire beaucoup d’eau (entre 2.5 à 3.5 litres par jour) qui m’a fait tenir.
  • Ne craquez pas. Le plus dur c’est de se lancer, allez !
  • GARDEZ LA MOTIVATION ! Ça vaut vraiment le coup… Pas pour faire comme tout le monde, pas pour montrer que vous aussi vous êtes « healthy », pas pour faire bien sur Instagram… Faites le POUR VOUS.

Publié par

6 réponses sur « J’ai testé… la monodiète de trois jours »

    1. Hello ! Je te le conseille, on se sent vraiment bien après ! Après ne crains pas ce genre d’effets secondaires, ils sont plus ou moins prégnants chez certaines personnes, alors que d’autres ne sont pas du tout touchées… Chaque organisme réagit différemment 🙂 bon courage en tout cas !

      Aimé par 1 personne

  1. Je n’ose pas passer le cap de la monodiète. Je me fais souvent des monodiètes de pommes ua petit déjeuner mais sans tenir plus longtemps. Ton article m’a donné envie de m’y mettre pour de bon

    Aimé par 1 personne

  2. Moi aussi , j’ai voulu essayer la monodiéte Et Je Ne je regrette pas . C Est un Bien être Et on se sent plus légère . J’ai perdu Aussi 1 kg 7 même si ce n étais pas le but , cela donne un plus pour la santé . Je conseille Aussi de la faire , rien n est difficile ni complique , juste être motivé pour se sentir mieux dans son corps .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s