Fin de saison : le bilan, les chiffres

Certes, nous ne sommes qu’en octobre, mais pour moi la saison est bel est bien terminée. Pour de nouveaux déplacements sur les événements, je vous donne rendez-vous du côté de Dubaï en janvier prochain ! En attendant, il est l’heure de faire un rapide bilan de cette année 2017 qui a été assez chargée. 

LA DECOUVERTE DE NOUVEAUX EVENEMENTS

Dans l’antre de Twickenham…

Après avoir fait les Jeux Olympiques l’an passé, je pensais réellement que 2017 serait une année plus « tranquille », avec notamment moins de déplacements. Finalement, j’ai eu la chance de découvrir de nouveaux événements. A commencer par le Tournoi des 6 Nations et les finales de Coupes d’Europe de rugby. Je dois bien reconnaître que je ne suis pas une immense spécialiste du ballon ovale… Alors regarder mon premier match de rugby à XV à Twickenham, pour un Crunch mythique, forcément, ça marque ! Ce que je retiens de mon premier Tournoi, c’est la sympathie des supporters, la beauté des hymnes, l’impact physique pendant les matches… Impressionnant !

Et puis il y a surtout eu les Mondiaux d’athlétisme en août dernier, à Londres. Les derniers d’Usain Bolt et de Mo Farah. Les titres de Kévin Mayer, Pierre-Ambroise Bosse et Yohann Diniz… Les spectateurs anglais… Quelle semaine ! Je m’en souviendrai toute ma vie. Quel bonheur de travailler sur ce sport qui m’a tant animée étant enfant, et qui me passionne toujours autant ! Et quel honneur que d’avoir pour collègue ma première idole, celle qui était partout en poster dans ma chambre d’enfant, Christine Arron. Bref, je me suis régalée et j’ai beaucoup appris.

RETROUVAILLES AVEC LE TOUR ET ROLAND-GARROS

Cette année j’ai eu l’occasion de retrouver mon vieil ami de juillet, le Tour de France. Mon 4e, et le 3e d’affilée. Beaucoup de travail, des journées à rallonge, 8500 kilomètres et 5 pays parcourus en trois semaines… Des rires, des larmes (un peu), de beaux sujets et surtout une superbe équipe, avec mon caméraman David et mon chauffeur Loïck. Les Grandes Boucles défilent, et pourtant je ne m’en lasse pas. On a une telle chance que de pouvoir être témoin des exploits de ces guerriers des temps modernes. La chance également de pouvoir voyager autant en un laps de temps aussi court, et découvrir le paysage français qui, on a tendance à l’oublier, est splendide !

Ce n’était que mon deuxième Roland-Garros, mais je me suis sentie plus à l’aise que l’an passé. Une meilleure connaissance des lieux, sans doute. Là encore, je mesurais quotidiennement la chance de pouvoir passer d’un match à un autre, de pouvoir être témoin à nouveau d’une belle histoire, avec ce dixième sacre de Rafael Nadal. Et puis, quel pied que de travailler sur un tel événement et de s’y rendre… en métro !

MON PREMIER BOULOT EN TELE

Cette année, j’ai également pu faire mes premiers pas en direct à la télévision. C’était à Rio, pour le rugby à VII, que j’avais fait mes premiers pas tout court, en faisant la zone mixte pour France Télévisions. Même s’il y avait de la pression, c’était du faux direct, donc plus rassurant. Là, j’ai réalisé mes premiers directs pour France 3 Bretagne… Sur le Tro Bro Léon. La course qui arrive à… 40 mètres de la maison de mes parents. Autrement dit, un privilège, une chance énorme. J’ai pu réitérer cette expérience sur le Tour de Bretagne. Puis, sur le Tour de l’Avenir : pas de direct cette fois, mais je devais m’occuper du résumé de l’étape du jour. 1’15 d’images à tourner, d’interviews à faire et surtout un commentaire à poser pour raconter ce qui s’était passé ! C’était passionnant. Stressant, avec des horaires parfois tendus à respecter, une connexion capricieuse… Mais génial. Je ne remercierai jamais assez France 3 Bretagne et France 3 Rhône Alpes pour leur confiance.

MOINS DE COURSES AMATEURS, MAIS TOUJOURS LE MEME BONHEUR

J’ai eu moins le temps de me rendre sur les courses amateurs cette année, ce que je déplore. Sur ces courses se trouvent l’avenir du cyclisme français, voire international. Et généralement les épreuves sont spectaculaires, avec des scénarios complètement différents de ceux que l’on retrouve chez les pros. Et puis l’ambiance est plus bon enfant… Je suis contente d’avoir pu me rendre sur certaines épreuves comme la Sportbreizh ou encore le Souvenir Etienne Fabre. J’essaierai l’an prochain de retourner de nouveaux sur quelques courses amateurs, promis !

ET 2018 ALORS ?

Grand suspense ! Je sais que le mois de janvier me mènera du côté de Dubaï, pour photographier le Sharjah Tour, une course qui gagne à être connue. Ensuite… C’est une grande page blanche qui ne demande qu’à être remplie.
Je suis disponible en tant que photographe, journaliste, community manager ou encore… Speakerine (et oui je m’y mets aussi). On verra bien ce que 2018 nous réserve…

En attendant, un grand merci à celles et ceux qui m’ont fait confiance, et permis de progresser, encore et toujours !

Capture plein écran 02102017 171031.bmp
Mes déplacements cette année. Raisonnable…

Publié par

Une réponse sur « Fin de saison : le bilan, les chiffres »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s